600, 125 et 850

Publié le par MatFall

[NOUVEAU : les images s'agrandissent d'un clic]

Pour simplifier, le monde des motos se divise en cinq catégories : les trails, les GT, les customs, les sportives et les roadsters. Et concentrez-vous, parce qu'il n'y aura pas de photos pour illustrer le propos.
Les trails, c'est le genre moto-cross ; les GT, c'est le genre il ne me manque que la télévision et le mini-bar pour me faire passer pour un camping-car ; les customs, c'est le genre Harley-Davidson ; les sportives, c'est le genre taillé pour le circuit, le genou qui touche le sol aux virages et les sponsors jusque sur le casque du pilote ; le roadster, c'est le genre comme j'aime.
Parlons donc raodster.
Enfin, si, quand même, les sportives, c'est beau, mais comme dit Anne, "ce n'est fait que pour le circuit". Notez bien que la moto qu'Anne  a possédée et chérie le plus viscéralement était un CBR 600, sportif du rétroviseur au temoin d'usure des pneus, preuve qu'Anne a 1) adapté la moto sportive à la route ou 2) fait de la route un circuit. Mais elle l'a dit.
Et aussi, les customs, ça fait débat, parce que Cécile trouve ça beau. Mais Johnny aussi, alors voilà.

Bref, le roadster. Inventé pour moi. Ni trop brutal, ni trop sportif, ni trop pépère, ni trop confortable, ni trop tape-cul. Le roadster.
Alors jusqu'à maintenant, j'en ai eu deux :







Une SUZUKI Bandit 600 N 2003 bleue




















Une HONDA Hornet 600 S 2001 argent








Toutes les passagères qui m'accompagnent depuis trois ans s'accordent à dire que "S (avec tête de fourche, NDLR), c'est moche". Elles préfèrent donc toutes la Bandit.
Mais moi, j'aime le Hornet. Alors oui, je l'aime moins en S, maintenant (les passagères interrogées sont aussi la mère de ma fille, alors je les écoute).

En fait, je l'aime comme ça :


Jaune, N et modèle 2001.
Parce que depuis 2007, le Hornet jaune N, c'est ça :



Et c'est non.

Mais je rêve d'un autre roadster, plus cher, plus puissant, plus beau, mais peut-être pas pour moi, je connais mes limites de motard (les motoflics de l'autoroute me font des saluts, tellement je roule sans folie) :



Le KAWASAKI Z 750 orange (et la couleur ne se discute pas).

Et puis comme je suis un motard à la limite du pleutre, je pense aussi à la 125. C'est moins cher en assurance, ça répond moins agressivement, et ça coûte beaucoup moins à l'achat. Et parfois, des copains motards sont assez magnanimes pour faire un léger signe de salut aux 125.

Au choix :






La HYOSUNG Comet GT 125 jaune















La DERBI GPR Nude 125 orange














La CAGIVA Raptor 125 couleur au choix















La HONDA Shadow 125
(mais c'est quand même un custom, Cécile)









Et pour être vraiment complet, ajoutons la TRIUMPH Scrambler 850, parce qu'on peut toujours être coincé par une triple ligne de barbelés au sol alors qu'on est poursuivi par un motard de la Wehrmacht.

Publié dans Motos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article